Chronique #50 ~ Une nuit, rien qu’une seule ~


Titre : Une nuit, rien qu’une seule     Auteur : Simona Ahrnsted

Éditeur : NIL

Date de parution : 13 Avril 2017      Nombre de pages : 576

Broché : 22,50€  ; Numérique : 14,99€       Note : 5/10

SYNOPSIS :

La nouvelle reine de la romance nous vient de Suède.  

L’éblouissante Natalia De la Grip est la fille de l’une des plus riches familles de Suède. Étoile montante de la finance, elle ne souhaite rien d’autre que l’admiration de son père, dirigeant d’Investum.
David Hammar, bad boy de la finance suédoise, a des vues sur cet empire industriel… et sur Natalia. Il espère qu’elle le mènera à son père et l’aidera à son insu à réussir une OPA hostile. Son désir de vengeance contre l’homme le plus puissant du pays remonte à son enfance.
Dès leur rencontre, l’attirance entre les deux jeunes gens est irrésistible. Le temps d’un été suffocant et moite, entre Stockholm et les  » Hamptons  » suédois, ils enchaînent les rendez-vous passionnés alors même que David prépare son coup d’éclat.

Décor glamour, relations troubles, secrets de famille et suspense : avec Une nuit, rien qu’une seule , devenu un véritable phénomène en Suède, Simona Ahrnstedt a écrit un roman sexy qui célèbre la féminité.

Mon Avis :

Je suis assez mitigée par rapport à cette lecture. J’ai bien aimé mais j’ai aussi trouvé qu’il y avait trop de longueurs. L’histoire d’amour était sympa, basée sur la vengeance mais rien ne va se passer comme prévu.
 
David a en horreur l’aristocratie, la noblesse, une aversion totale pour les nantis. Il s’est construit de A à Z en devenant l’un des plus redoutable et l’un des plus doué des capital-risqueurs dans le monde de la finance suédoise. Une scolarité difficile : entre harcèlement, mépris mais bien pire encore. David s’est promis de réussir et de devenir riche afin de se venger lui mais surtout sa famille. Beau comme un dieu, tous les hommes le jalousent et toutes les femmes l’idolâtrent. Aucunes de ces femmes riches ne l’avouera car David n’est que pure racaille dans ce monde où les riches nantis ont tous les pouvoirs et toute la reconnaissance.
Au départ, il avait prévu de séduire et de se servir de Natalia pour arriver à ses fins. Mais rien ne se passe comme prévu lorsque les sentiments se mêlent à la vengeance.
 
Natalia est une jeune femme très intelligente, droite, qui désire par dessus tout intégrer l’entreprise financière familiale, la plus importante du pays. Mais avec la vision plutôt archaïque et machiste de son père, cet avenir est de moins en mois sûr car pour Gustaf De La Grip – son père -, les femmes n’ont aucunes places dans le monde du travail, encore moins pour les postes hauts placés et encore moins dans le monde de la finance. Malgré tout, elle s’efforce de montrer son efficacité et sa force, elle veut prouver sa valeur.
Lorsqu’elle rencontre David, elle ne peut s’empêcher de se méfier. Mais son attirance pour lui est telle qu’elle ne peut résister à l’envie de l’avoir près d’elle. Même si cela pourrait amenuiser encore plus ses chances d’intégrer l’entreprise familiale.
 
J’ai apprécié ma lecture mais comme je l’ai dit, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueurs. Lorsque par exemple l’un des personnages était sur le point de révéler quelque chose, il y avait toujours quelqu’un ou quelque chose pour interrompre l’aveu et ce à plusieurs reprises. Ce qui est devenu assez lourd au fil de la lecture.
De plus, l’histoire est écrite à la troisième personne. Ce qui ne me dérange absolument pas en temps normal. Mais dans ce cas présent, l’auteure en a profité pour narrer l’histoire d’un peu tout les personnages. Ce qui fait un total de 8 points de vues ! Personnellement, je trouve que c’est beaucoup trop. Surtout qu’au final, on a que la fin de l’histoire sur David et Natalia. Alors que d’autres couples se sont formés ou vont peut-être se former et dont on ne connaîtra pas la suite de leur histoire. Ce qui m’a complètement laissé sur ma faim.
C’est cela qui m’a le plus déçue : le fait que l’auteure fasse le choix d’intégrer d’autres personnages et qu’elle ne se concentre que sur un seul couple à la fin de son roman.
C’est mon point de vue, je sais que le fait d’intégrer plusieurs autres points de vues que ceux des personnages principaux nous permet à nous les lecteurs de comprendre un peu mieux ce qui se passe autours des deux autres. Mais alors, le fait de les exclure et de nous laisser une fin ouverte les concernant me dérange un peu.
L’épilogue c’est pire : la fin est plus qu’ouverte ! Et ne concerne pas les personnages principaux. Du coup, je me suis posée une question : Est-ce qu’il y aura une suite ?! J’ai cherché, même en version originale et je n’ai rien trouvé. Là, ça a fini de m’achever ahah !
 
 
Stacy ❤
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.