Chronique #70 ~ Calendar Girl – Février ~


Titre : Calendar Girl – Février      Auteur : Audrey Carlan

Éditeur : Le livre de poche

Date de parution : 31 janvier 2018      Nombre de pages : 216

Poche : 4,90  ; Numérique : /      Note : 5,5/10

SYNOPSIS :

Mia se rend à Seattle où elle devient la muse du célèbre peintre français Alec Dubois. L’Amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle partage un mois riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si séduisante d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

12 MOIS – 12 VILLES – 12 HOMMES

MIA RELÈVERA-T-ELLE SON INCROYABLE DÉFI ?

Mon Avis :

J’ai bien aimé ce mois-ci mais toutefois, il ne sera pas dans mes préférés.
Pourquoi ? Trop cliché ! Mon dieu ! 😱🙈 Des clichés assez loin de la vérité surtout. Si les américains (et le reste du monde) nous voient comme cela (surtout les hommes français), ça risque d’être marrant au moment où la dure réalité les frappera 😂
Est-ce qu’on dit « oui » à chaque fin de question ?
« Les français ne baisent pas, ils font l’amour » 🤔 Je sais pas pour vous mais j’ai l’impression qu’on a adopté la mode américaine depuis un petit moment déjà 😆 Je dirais plus que c’est le côté artiste d’Alec qui parlait.
Si ce Frenchie romantique à souhait existe vraiment, je veux bien le rencontrer 😋
 
Dans ce tome, Mia m’a un peu surprise et pas dans le bon sens. Elle était complètement différente par rapport au mois précédent sur certains aspects.
J’ai trouvé quelle manquait de culture G par moment 😕 Je me suis fait la réflexion que ce qu’elle connaissait certainement le mieux c’était les hommes…eh bien je ne me suis pas trompée.
Elle a eu des comportements ou des réactions que je n’ai pas cerné ou plutôt qui m’ont paru disproportionnées, surtout vers la fin de l’histoire (au sujet de son contrat).
 
J’ai bien aimé le personnage d’Alec malgré la partie clichée. Un personnage passionné, gentil, respectueux de la femme, très à l’écoute et romantique (faut se le dire, c’était le côté artiste).
 
En gros, j’ai passé un bon movement car j’ai beaucoup rigolé. Le bémol : troooooop cliché !
Stacy ❤
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.